Communiqué de presse: Rencontre entre les CEP et le ministre d’Éducation

En février, nous avons dit au Ministre Proulx que nous allions aller le voir à Québec avec une délégation de chaque CEP le 22 mars dernier s’il ne nous donnait pas un rendez-vous pour une rencontre. Notre stratégie a fonctionné puisqu’il il nous a convoqué à une rencontre qui a eu lieu hier. Toutefois, cette rencontre ne nous a pas donné satisfaction. Voici le communiqué de l’InterCEP:

Image may contain: 8 people, people standing and outdoor

« Québec, le 10 avril 2018 – Après des mois d’attente, les six centres d’éducation populaire de Montréal (CEP) se sont aujourd’hui rendus à Québec pour rencontrer Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, et Dominique Anglade, vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, afin de discuter des solutions envisageables dans leur dossier. Ils en ressortent très déçus, n’ayant obtenu aucun engagement à long terme.

Dès juin 2019, les CEP devront assumer annuellement de nouveaux frais d’occupation de 630 000$ et ne savent toujours pas comment ils y parviendront. Ces frais augmenteront dès 2022, avec les coûts de loyer, à 800 000$. Les CEP espéraient aussi que le ministre Proulx utilise un investissement qu’il a déjà accordé pour la rénovation de leurs centres comme levier de négociation avec la CSDM. Cela aurait permis de leur garantir un maintien dans les lieux pour la totalité du bail de 15 ans.

À l’issue de cette rencontre, le sentiment d’insécurité demeure. Monsieur Proulx et madame Anglade se sont toutefois montrés ouverts et se sont engagés à explorer des alternatives de financement. « On va quand même regarder ce qu’on est capables de faire pour vous soutenir encore » a promis monsieur Proulx. Les CEP encouragent à cet égard monsieur Proulx et madame Anglade à persévérer dans leurs efforts pour aller à court terme chercher le financement pour les sommes manquantes. »

3e édition de la semaine de l’alphabétisation populaire!

3e édition de la Semaine de l’alphabétisation populaire –
Au Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles l’alpha pop c’est bien plus que des mots!

C’est dans un contexte d’incertitude que le Carrefour participe à la troisième édition de la Semaine de l’alphabétisation populaire, une initiative du Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) et de ses 75 membres, qui se tient cette année du 2 au 6 avril 2018.

Rappelons qu’au Québec, plus d’un million d’adultes ont de grandes difficultés avec la lecture et l’écriture et que, pour bon nombre d’entre eux, entreprendre une démarche d’alphabétisation n’est possible que dans le cadre non formel. À cet égard, le réseau des groupes populaires d’alphabétisation leur propose une réponse alternative afin de renouer avec l’écrit, d’améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles ainsi que d’exercer leurs droits.

Continuer la lecture